• gobinetmarine

Les meilleures boissons sans alcool qui donnent (un peu) l’impression de faire la fête enceinte...


Depuis l’annonce de ma grossesse, j’ai pu constater un élan de solidarité et de bienveillance envers ma personne…c’est magnifique, chacune de ces futures (ou déjà) mamans me prodiguent ses conseils avisés (naturopathie, yoga, sport, éducation…).


Bon moi ma spécialité avant la grossesse, il faut bien se l’avouer c’était plutôt le graillon et le pif… et ma première crainte fut de savoir comment résister à toutes ces merveilles de dame nature interdites à la consommation pendant la grossesse…mais la nature encore une fois est bien faite, et m’a personnellement collé 5 mois de nausées (surtout entre 18 et 20h, l’heure habituelle de l’apéro..) histoire de me couper toute envie…Puis vint le 6ème mois…et les fêtes de fin d’année…


J’ai alors découvert qu’une foule de substituts aux boissons alcoolisées existait (merci les restrictions liées au code de la route…), et j’ai donc décidé d’apporter ma contribution personnelle à la « communauté » (et accessoirement au cercle des anciens alcooliques anonymes) en vous proposant cette liste (totalement subjective) des :


« Meilleures boissons sans alcool qui donnent (un peu) l’impression de faire la fête enceinte ».


PS : cette liste est aussi valable pendant l’allaitement

PPS : cette liste pourra également ravir les SAM et ceux qui ne trouvent jamais de SAM.


.1/ Mes préférées:


Le faux "champagne" Ackerman, issu de vins de Loire désalcoolisés retient depuis le début de ma grossesse toutes mes faveurs: avec ses bulles légères et ses arômes rappelant presque un mousseux buvable...il fut mon fidèle compagnon lors de ces périodes festives. Avec son packaging alléchant (bouteille opaque noire et sticker argenté) j'ai presque cru un instant (mais l'instant fut très court) fêter le Nouvel An aux côtés de Justin Bieber dans une boîte de nuit de L.A....à noter une légère préférence pour la version rosée, que je trouve un peu moins sucrée que la version traditionnelle.


Pari plutôt réussi aussi pour l'"effervescent " Petit Béret, ici pas de vin désalcoolisé mais une infusion de raisin. Les arômes sont délicats, les bulles sont fines, mais j'ai trouvé la version "profil blanc de blanc" un peu trop sucrée à mon goût.


Le Venezzio Bitter...ha Venise, ses canaux, ses gondoles...les vacances, les dîners en tête à tête avec Mister T...mais ça c'était avant...puis vinrent les nausées, la fatigue, et bientôt la dignité de mère nourricière...mais heureusement les Italiens ont pensé à tout et pour un sevrage tout en douceur ont inventé ce breuvage évoquant vaguement le "Spritz". Je le consomme personnellement très frais, additionné d'un glaçon et d'olives vertes, mais vous pouvez aussi y ajouter des tranches d'oranges ou du vin pétillant...


.2/ Celles qui passent mais peut mieux faire:


Le Petit Béret (gamme des vins tranquilles) : ça en a la vue, ça en a l'odeur...mais non définitivement ça a le goût de jus de raisin....dommage, au nez on y aurait presque cru.


Remercions tout de même la marque française d’avoir essayé de réaliser du vin sans alcool par infusion de raisin, garantissant ainsi une fabrication totalement dépourvue d’alcool, alors que la plupart des autres marques désalcoolifient le vin (par un processus dont je n’ai pas encore percé tous les secrets…), mais ne peuvent donc généralement garantir l’absence totale d’alcool*.


La marque propose une gamme haute en couleur et riche en cépages (syrah-grenache, muscat doux et sec, pinot noir bio, chardonnay, rosé…) que l’on appréciera donc plus volontiers en apéritif ou au dessert, mais on lui préférera un verre d’eau plate pour son risotto aux Saint-Jacques ou son gigot d’agneau…


.3/ Celles qui m’auraient bien tentée mais qui contiennent (peut-être) un peu d’alcool…


Le « faux martini » Bacardi : obtenu par désalcoolisation, le goût doit donc être assez proche de leurs Martinis classiques. Malheureusement, malgré un marketing prometteur annonçant un 0.0% d’alcool, le descriptif détaillé stipule la présence éventuelle de résidus alcooliques*...


Même chose pour tous les vins de la maison Appalina.


.4/ Celles qui ont ruiné ma soirée:

Le Ricard sans alcool : oui j’ai essayé ça…mais n’étant pas fan du Ricard « normal » forcément je ne pouvais apprécier le Ricard sans alcool, alors peut-être injustement je le place dans cette catégorie…


Ceci étant, une amie fan de Ricard (oui cela arrive…elle se reconnaitra sûrement ;-)) n’a pas vraiment apprécié non plus…mais si l’été vous êtes invitée à un barbecue et qu’une petite pétanque se profile…pourquoi pas, mais prévoyez quand même autre chose à vous faire couler dans le gosier en plan B…


Le Festillant et le D’Artigny…horreur, malheur ! Mon optimisme me perdra…


.5/ Les Bières


Si vous avez un peu cherché vous pouvez constater qu’il en existe une multitude…natures, aromatisées…de quoi vous rendre ivre (wouhou ! j’avais oublié la sensation que cela faisait…) à parcourir le rayon…la plupart des bières industrielles proposent leur version sans alcool, vous les trouverez dans n’importe quel supermarché…attention, certaines d’entre elles affichent fièrement en grandes capitales un 0.0 % alcool, mais encore une fois avouent leur péché en police plus réduite*…). La Leffe et la Desperados sont assez proches de leurs sœurs éthanoliques, quant aux autres, je vous laisse les tester, mon altruisme et mon palais ont leurs limites…


En revanche, sachez que certaines brasseries craft se sont également lancées dans la conquête de la sobriété !! Malheureusement, la plupart d’entre elles sont issues aussi d’un procédé de désalcoolisation et ne peuvent promettre l’absence totale de résidus alcooliques*.



Parmi ces brasseries, la Brewdog (Brewdog Nanny State(IPA assez houblonnée) ou la Débauche ( La Débauche Cute and Sober (un peu acide (personnellement j’adore ce type de sour beer…) proposent désormais des IPA rivalisant avec les « vraies » bières. Vous pourrez également vous désaltérer avec La SouthBrews (Pale Ale) qui comme son nom l’indique est brassée dans le sud de la France, ou encore de bonnes Pils étrangères telles que la Franzizkaner Hefe-Weissbier (alkoholfrei) ou toute une gamme de bières blondes légères (aux subtiles notes d’agrumes ou d’épices) proposée par la brasserie hollandaise Lowlander.

Où trouver toutes ces petites merveilles ?


Les vins effervescents et les vins tranquilles se retrouvent généralement au supermarché placés à côté des mousseux dégueulasses ou sur internet, notamment sur le site www.gueuledejoie.com


Les apéritifs (Venezzio, Martini… ) sont généralement placés à côté des Martini classiques ou des Mister cocktail sans alcool.


Les bières industrielles sans alcool se retrouvent quant à elles à côté de leurs sœurs éthanoliques, quant aux craft beers vous les retrouverez en vente chez les cavistes spécialisés et marchands de bières…et oui, une bière (presque) sans alcool ayant du goût ça se mérite... (certains petits cavistes ou même les brasseurs ont parfois leur propre site de vente en ligne, pensez à eux avant de vous ruer chez les grands distributeurs ;))

Voilà, bonne dégustation à tou.te.s ! N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me faire part de vos expériences afin d’enrichir cette liste… des bisous sur vos masques !


Vous remarquerez que j’ai volontairement omis toute limonade, soda ou thé bio glacé…d’une part une liste exhaustive eut été impossible, et d’autre part elles ne se substituent en rien à un bon verre de pif ou à une bonne craft beer…Quant aux Mocktails (= cocktails sans alcool (ndlr)) ils feront l’objet d’un autre article quand je pourrai à nouveau recevoir plein d’amis)


*Une bière est considérée sans alcool en France lorsque son titre alcoolique se situe en dessous de 1,2°. quant au vin, le seuil du titre alcoolique peut être plus élevé (regardez bien les étiquettes!). J’ai personnellement préféré m’abstenir de toutes ces boissons à résidus alcooliques lors de ma grossesse…mais je les garde sous le coude pour la période de l’allaitement (lorsque les tétées seront suffisamment espacées pour éliminer l’alcool entre chacune d’entre elles ou que mon lait pourra être tiré avant toute consommation éthanolique…)



37 vues0 commentaire