• gobinetmarine

Amazones, mythe ou réalité?

Dernière mise à jour : 24 nov. 2020

A l’approche des fêtes de Noël, alors que le géant Amazon règne sur l’Empire CovidXIX assaillant chaque guerrier confiné de sa redoutable pique aussi aiguisée que séduisante… j’ai voulu revenir sur l’histoire de ces redoutables guerrières antiques dont la portée des flèches n’avait d’égal que leur pouvoir de séduction…


Mais ces redoutables guerrières ont-elles vraiment existé ?

Montage photo d'après: Daphné, IId-IIIème s après J-C., Musée du Louvre (Paris).

Présentées dès le VIIIème s av J-C dans l’Iliade d’Homère comme un peuple de femmes-guerrières mythique, certains historiens vont pourtant, dès l’Antiquité, s’interroger sur l’existence réelle de ce peuple.

Aujourd’hui, de nombreuses recherches historiques et fouilles archéologiques ont permis d’éclairer certains aspects du récit, et de discerner le mythe de la réalité.





Petit tour d'horizon des croyances et des nouvelles recherches sur les Amazones....


#1 : Les Amazones sont un peuple indépendant de femmes-guerrières ayant combattu les Grecs


Montage photo d'après: Bataille d'Amazones, P.P.Rubens et Jan BRueghel de Velours, château de Sanssouci (Postdam). avant 1600,

Les Amazones apparaissent en effet dans de nombreux récits mythologiques et de nombreux héros grecs- Achille, Héraclès, Thésée…- au fil de leurs épopées ont dû tour à tour combattre ces redoutables guerrières…


Or si l’on ne trouve nulle trace archéologique de ces guerrières sur les itinéraires supposés de ces héros, en cherchant un peu plus à l’est, rejoignant les vastes steppes d’Ukraine et de Russie ; l’on découvre alors de nombreuses tombes féminines contenant des armes ! (dans certaines régions jusqu’à 30 % des tombes !). Il y aurait donc bien eu pendant l’Antiquité des peuplades au sein desquelles les femmes pouvaient avoir la fonction de guerrières. Cette pratique se retrouve notamment chez les peuples nomades Scythes. Or, les Grecs, en fondant des colonies au nord de la mer Noire, entrèrent en contact direct avec les Scythes. Les fameuses Amazones dépeintes par les Grecs pourraient donc être ces femmes nomades dont la liberté et les pratiques guerrières devaient à la fois fasciner et effrayer les Grecs.


#2 : Les Amazones se coupaient le sein droit pour mieux tirer à l’arc...


Parmi les nombreuses légendes entourant ces Amazones, l’une des plus tenaces demeure celle racontant qu’elles se coupaient le sein droit ou le brûlait afin d’être meilleures archères…


Montage photo d'après: La Bataille des Amazones, P.P.Rubens, 1617-1618, Alte Pinakothek (Munich).

Cette légende serait basée sur l’étymologie même du mot. En effet, Hérodote (historien Vème s av J-C.) en supposant des origines grecques au mot « amazone » l’aurait interprété comme signifiant « sans sein » ( a- (ἀ-) = a privatif= « sans » et mazos (μαζός) = mamelle, sein).

Or si l’on attribue au terme « Amazone » une origine non pas grecque, mais caucasienne, le terme peut vouloir dire « ceux qui ne mangent pas de pain » (et peut donc faire référence à ces peuples nomades se trouvant à l’est de la Grèce, tels que …les Scythes !). Certains ont même supposé un terme d’origine iranienne ou persane pouvant signifier «les guerriers », « femmes puissantes », ou bien même « les Peuplades » …


Toujours est-il que même si l’origine et l’interprétation étymologique du terme « Amazone » demeure sujette à caution, de nombreuses représentations artistiques datant de l’Antiquité, nous sont parvenues - un bas-relief du Parthénon, près de 400 vases en figures noires…or sur toutes ces œuvres, les Amazones sont toujours représentées avec deux seins…

Les arcs utilisés à l’époque étaient d’ailleurs suffisamment courbés et la présence d’une poitrine, même très généreuse, n’était donc en aucun cas un obstacle pour être un.e bon.ne archer.ère (oui l’écriture inclusive peut s’avérer ridicule..).




#3 Les Amazones tuaient les jeunes garçons…


Montage photo d'après : détail de sarcophage, vers. IId s ap.J-C., Musée du Louvre (Paris).

L’on raconte également que les Amazones tuaient les enfants mâles pour n’élever que des filles, ou bien ne gardaient auprès d’elles que des mâles estropiés dévoués aux tâches quotidiennes…

Cette croyance sordide peut être attribuée à des fantasmes développés par les Grecs lors de leur confrontation avec ces femmes-guerrières nomades. En effet, les conditions de vie du nomadisme exigeaient des femmes qu’elles prennent part à des activités considérées comme masculines par les Grecs comme celle de monter à cheval, ou bien même de porter des tenues masculines, et pour certaines de prendre les armes… Dès lors, dans une logique d’inversion de la société, les Grecs attribuèrent aux hommes de ces peuplades des activités féminines et fabulèrent sur des modes de reproduction et de transmission de lignées pour le moins incongrus.


#4 : Alexandre le Grand aurait succombé aux charmes d’une Amazone…


Plusieurs biographes d’Alexandre le Grand relatent sa rencontre avec Thalestris, reine des Amazones. Selon ces récits, dans le but d’engendrer une progéniture hors du commun, la reine aurait voulu s’accoupler au plus puissant des empereurs, proposition bien sûr que le souverain ne déclina pas…Ce dernier consacra alors 13 jours à accomplir sa tâche…Le mythe des Amazones rejoint ici l’Histoire…ou peut-être d’ailleurs est-ce l’inverse…


Pierre Mignard est un peintre d'origine troyenne...
Montage photo d'après: La Rencontre d'Alexandre avec la reine des Amazones, P.Mignard, vers 1660. musée Calvet (Avignon).

Or plusieurs historiens antiques relatent une rencontre diplomatique entre Alexandre le Grand et un chef de tribu scythe lors de laquelle ce dernier aurait offert la main de sa fille à Alexandre…


# 5 : les Amazones existent toujours…



Wonder Woman, première de couverture, Vol 2., Insight Editions.

A la fois femme guerrière et séductrice, la femme amazone évoque la femme fatale. Entre fascination et séduction, la force érotique du mythe traverse les siècles jusqu’à resurgir en pleine Guerre Mondiale sous la plume de William Moutlon Martson…Alors que les hommes sont partis combattre, les femmes en s’occupant des fermes, des usines… participent à l’effort de guerre et gagnent en autonomie…en 1941, Wonder Woman parangon de la femme-guerrière, devient l’une des plus célèbres héroïnes fictives…




Alors, ces Amazones, mythe ou réalité ?


Même si l’on peut rattacher l’existence du mythe à la présence de femmes-guerrières des peuplades nomades, les nombreuses légendes relatant les coutumes des Amazones sont surtout liées à des affabulations de Grecs misogynes. Toujours est-il que le mythe, entre pouvoir et séduction à encore de belles heures devant lui…espérons que le Géant du même nom ne rencontrera pas le même destin…

Pour une conférence ou une visite guidée dédiée à la représentation des femmes dans l'art, rendez-vous sur le site www.troyespetitstours.com ou contacter directement l'agence culturelle : contact@troyespetitstours.com ou 06.19.72.31.95.

(Lieux visites guidées "Les Femmes dans l'Art": Musée des Beaux-Arts de Troyes, musée Camille Claudel (Nogent-sur-Seine), Musée du Louvre, Palais des Beaux Arts de Lille, Musée des Beaux Arts de Valenciennes).


#amazones #amazon #popculture #slowculture #histoire #histoireféminine #histoirefemmes #lesfemmesdanslart #troyes #camilleclaudel #louvre #lille #valenciennes

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout